Journal d'un corps / Daniel Pennac

Publié le par Czar

Journal d'un corps / Daniel Pennac

>5/5

Résumé :

"Mercredi 18 novembre 1936 Je veux écrire le journal de mon corps parce que tout le monde parle d'autre chose. (13 ans, 1 mois, 8 jours)

Jeudi 10 janvier 1974 Si je devais rendre ce journal public, je le destinerais d'abord aux femmes. En retour, j'aimerais lire le journal qu'une femme aurait tenu de son corps. Histoire de lever un coin du mystère. En quoi consiste le mystère ? En ceci par exemple qu'un homme ignore tout de ce que ressent une femme quant au volume et au poids de ses seins, et que les femmes ne savent rien de ce que ressentent les hommes quant à l'encombrement de leur sexe. (50 ans et 3 mois)

Lundi 26 juillet 2010 Nous sommes jusqu'au bout l'enfant de notre corps. Un enfant déconcerté. (86 ans, 9 mois, 16 jours)"

Mon avis:

Ce fut comme un retour aux sources pour moi de lire ce roman de Pennac. Il s'agit sans conteste de mon auteur favori, tant par sa plume que par sa vision du monde. J'y trouve chaque fois une vérité que je connais, ou un humour qui me fait mourir de rire. C'est indescriptible, mais chaque lecture est un délice et je bois chaque mot, chaque phrase, chaque page comme un nectar mythique.

Il n'en alla pas différemment pour celui ci. Il ne s'agissait de vérité pour moi, qui suis une gonzesse lady..., mais plutôt une grosse marrade. Je me suis sentie comme une petite souris s'immisçant dans la plus pure intimité d'un jeune garçon, adolescent, et enfin homme. A bas les clichés et les tabous, Pennac nous dévoile vraiment tout. Des moments les plus désopilants aux plus tragiques. Il ne s'agit pas que d'anatomie, que de tuyauterie...Il s'agit aussi d'amour, de sentiments, de ressentis, de leçons de vie... C'est drôle et touchant, c'est vrai aussi, même si ce n'est ni ne sera ma situation... C'est un très joli roman que je recommanderais à n'importe qui. Je me revois d'ailleurs allongée sur l'herbe à côté de mon mari, lui plongé dans un comics, moi dans Pennac, l'arrachant à sa lecture pour lui lire à haute voix certains passages qui ont fait sortir de ma gorge des rires incontrôlables.

Bref, un excellent roman, le dernier Pennac que j'ai lu, et j'espère pas le dernier!

Publié dans contemporain

Commenter cet article