Sherlock Holmes est mort, vive Moriarty : Anthony Horowitz

Publié le par Czar

Sherlock Holmes est mort, vive Moriarty : Anthony Horowitz

>4/5

Résumé : Quelqu’un croit-il réellement à ce qui s’est produit aux Chutes du Reichenbach ?
Pas moi.
Et je vais vous dire pourquoi.
Mais avant toute chose, laissez-moi me présenter.
Frederick Chase, détective de l’agence Pinkerton.
Ma mission ?
Retrouver et neutraliser Clarence Devereux, cerveau du crime qui s’est empressé de combler le vide laissé par la disparition de Moriarty, l’ennemi juré de Sherlock Holmes.
Pour arrêter ce génie du mal, un homme presque invisible, j’ai suivi l’inspecteur Athelney Jones de Scotland Yard, fervent disciple de Sherlock Holmes, dans les recoins les plus sombres de la ville.
Mais le criminel le plus dangereux de Londres n’est pas celui qu’on croit…

Mon avis : Fan de la série Sherlock avec Benedict Cumberbatch, je n'ai pas résisté à l'appel de ce roman. Je n'ai pas été déçue! Alors attention vous n'y croiserai Sherlock Holmes que du nom, du bouche à oreille, comme une vieille histoire qui peint le décor de cette aventure. Le personnage principal est un détective qui rêve d'être aussi efficace que lui. Il est bon finalement, mais n'arrive pas à la cheville de Sherlock. Cela dit, il est assez intelligent pour plonger à la poursuite d'un certain Devereux, qui m'a fait penser un peu à Moran, le sniper et bras droit de Moriarty, mais non. Les personnages ne sont pas le moins inintéressants, et l'affaire est nourrie, riche en rebondissements... à tel point que mon égo en a pris pour son grade lorsque le dénouement m'est arrivé en pleine face. Moi qui ai certaines facilités à deviner le dénouement des histoires policières d'habitude... Je suis tombée sur les fesses! Mais quel délice! J'ai souri en refermant ce livre, en me disant à quel point c'était rafraîchissant de se faire prendre comme une bleue. L'auteur m'a amené de la surprise, du suspense, et ma lecture s'est terminée trop vite. Cela s'appelle à mon sens une réussite!

Je le recommanderais tout de même pour ceux qui sont un peu familiers des Chutes de Reichenbach,( l'histoire de Conan Doyle, pas la série) histoire de bien comprendre les allusions au fil des pages. Et pour ceux qui veulent se lancer malgré ça, je leur souhaiterai une bonne lecture tout de même sachant que ça ne leur enlèvera pas le plaisir de cette belle écriture d'Horowitz!

Publié dans Policier

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article