Délicieuses Pourritures - JC Oates

Publié le par czarslibrary.over-blog.com

http://ecx.images-amazon.com/images/I/51VCDYBP0RL._SS500_.jpg

 

>***

 

J'ai lu ce livre comme j'aurais pu contempler les statues de Dorcas : elles sont grandes, plus laides que belles, mais tellement puissantes, avec cette attirance pour le sublime... Alors dire que j'ai aimé ce roman n'est pas le mot, il m'a fasciné, plutôt.

J'étais avide de savoir, et de voir jusqu'où elles (les filles) pouvaient aller. C'est un roman fort psychologiquement, et il laisse peu de place à l'action. Tout est dit à travers un voile que l'on ne peut jamais franchir. Et même dans l'horreur et la folie, on reste toujours sur ce nuage tendre et réconfortant du récit de souvenirs.

J'ai pu lire des passages qui sonnaient comme un carillon aussi beaux à l'oreille qu'une mélodie, comme de la poésie, si chère à Harrow.

Mais il faut prendre garde au beau, car Harrow n'est-il pas celui qui transperce?

Le nom est bien trouvé, et le roman résonne comme un poème de DH Lawrence qui ferait l'éloge de ces Délicieuses Pourritures...

Publié dans contemporain

Commenter cet article