Geisha - Arthur Golden

Publié le par Czar

 

http://www.livraddict.com/biblio/couverture/couv36703413.jpg

 

>****/5

 

Résumé :

À neuf ans, dans le Japon d'avant la Seconde Guerre mondiale, Sayuri est vendue par son père, un modeste pêcheur, à une maison de plaisir de Kyoto.
Dotée d'extraordinaires yeux bleus, la petite fille comprend vite qu'il faut mettre à profit la chance qui est la sienne. Elle se plie avec docilité à l'initiation difficile qui fera d'elle une vraie geisha. Art de la toilette et de la coiffure, rituel du thé, science du chant, de la danse et de l'amour : Sayuri va peu à peu se hisser au rang des geishas les plus convoitées de la ville. Les riches, les puissants se disputeront ses faveurs.
Elle triomphera des pièges que lui tend la haine d'une rivale. Elle rencontrera finalement l'amour...Écrit sous la forme de mémoires, ce récit a la véracité d'un exceptionnel document et le souffle d'un grand roman. Il nous entraîne au cœur d'un univers exotique où se mêlent érotisme et perversité, cruauté et raffinement, séduction et mystère.

 

Mon avis :

 

J'ai vraiment beaucoup aimé ce livre!

Il est fin, bien documenté, et les personnages très bien travaillés, et profonds.

Cette histoire est un tableau.

Imaginez-vous dans un parc verdoyant, ou des cerisiers en fleurs laisseraient s'envoler leurs pétales, qui se déposeraient sur le sol, au ralenti.

Voilà, vous y êtes.

C'est un roman riche en description, qui le rend extrêmement vivant, même dans notre imagination.

 

Au niveau des personnages, la petite Chiyo est très attachante, fine et gracieuse, pleine de courage, elle s'efforcera de retrouver le Président (Iwamura) et de se rapprocher de lui. Elle devient une des Geishas les plus célèbres et les plus douées, non sans avoir à faire face à la méchanceté sans fin d'Hatsumomo, à l'indifférence et à la dureté de Mère, à la rancoeur de Pumpkin, l'amour de Nobu, et les intrigues de Mameha.

Sayuri, la geisha, n'est pas non plus si fragile, elle sait manier les gens, elle sait jouer la comédie, mais elle garde un bon fond, qui lui vaudra ce qu'elle a toujours voulu.

 

Entre le Japon traditionnel et le monde occidental en plein essort après la guerre, le fossé est grand.

J'ai vu plusieurs fois l'adaptation cinématographique de l'oeuvre de Golden, elle est très fidèle, et très bien menée par des acteurs de qualité.

 

Cependant, une chose ne ressortait pas si bien dans le film qu'il m'a choqué dans le livre : la domination masculine des japonais sur leurs femmes en général.

La bienséance japonaise peut paraître parfois ridicule pour nous occidentaux, mais dans ce roman, la façon dont Nobu parle aux femmes m'a laissé sans voix.

On les voit soumises, face aux hommes qui ont bien trop de mal à assumer leurs sentiments.

Obtenir un "danna" n'était à l'époque pas plus romantique qu'un mariage au début du 19e.

 

Mais je fais confiance à Golden, qui a étayé son histoire grâce au témoignage de Mineko Iwasaki, grande geisha, qui a également écrit un livre sur sa vie intitulé "Ma vie de Geisha".

Il est dans ma pal, et je prolongerais bien mon voyage...Je vous y invite?

 

18429395

 

couv40420131.gif.jpg

 

images.jpg

Publié dans biographie

Commenter cet article

LefsÖ 08/05/2011 09:57



Merci pour ton avis qui me donne beaucoup envie de le lire.Je vais le mettre dans ma mini-PAL.


Vivement les journées de 48h pour que je puisse tout faire ^^


Bonne lecture !



Czar 08/05/2011 18:34



Bon courage et très bonne lecture avec Geisha!!



Frankie 07/05/2011 13:48



Une très belle lecture que j'avais beaucoup aimée l'an dernier. Il faudrait maintenant que je regarde le film qui est dans ma DVDthèque.



Czar 07/05/2011 14:44



Il est plus long que la moyenne des films je crois, mais très très beau.



Hidile 07/05/2011 09:49



J'ai lu ce livre il y a plus d'un an mais je me le rappelle très bien tant je l'avais adoré.


J'aim beaucoup le design de ton blog.



Czar 07/05/2011 10:20



C'est vrai que c'est un trèèès beau roman^^, de ceux que l'on oublie pas.


Merci pour le design ^^


A bientôt!