Georgina Kincaid tome 4 : Succubus Heat - Richelle Mead

Publié le par Czar

http://www.livraddict.com/covers/54/54078/couv58145502.jpg

 

>****/5

Résumé : 

Georgina Kincaid a été un vilain,vilain succube… ce qui devrait être une bonne chose.Mais depuis sa rupture avec l’auteur de best-sellers Seth Mortensen, son caractère est devenu si insupportable que son patron Jerome, l’archidémon de Seattle, décide de la « prêter » à l’un de ses rivaux… et de lui faire jouer les Mata Hari par la même occasion.
Mais Jerome est enlevé et Georgina perd ses pouvoirs ! Point positif : rien ne l’empêche plus de coucher avec Seth sans l’estourbir – sauf un détail : sa nouvelle petite amie. Alors que les rivalités éclatent au grand jour, Georgina semble être la seule à vouloir retrouver Jerome, et elle n’a que peu de temps avant que l’enfer se déchaîne…

Mon avis : 

Ce quatrième tome de la série Succubus ne m'a pas déçue une seconde. On retrouve Georgina en assez mauvais état après sa rupture avec l'auteur de bestseller Seth Mortensen. Elle se sent mal malgré la présence de son nouveau petit ami, et cela apporte une touche de fragilité au personnage. 

Mis à part cela son monde des ténèbres est mis à mal également par l'enlèvement de son patron Jérôme. Sans lui, les immortels qui se trouve sous sa juridiction se retrouvent dépourvus de leurs atouts d'immortels. 

Ce sont bien sûr, les vampires qui sont contents de se prendre quelques jours au soleil. Mais Georgina ne voit pas cela du même oeil. Bien qu'elle comprenne tout à fait l'avantage de ne plus être un succube, elle va tout de même tout faire pour retrouver Jérôme et mettre fin à cette situation fâcheuse.

J'ai beaucoup aimé ce tome, et ce, pour plusieurs raisons : on retrouve la part humaine attachante et fragile de l'héroïne, autant que son courage et sa ténacité. Ensuite, la part d'histoire personnelle de Georgina se mêle très bien à la trame fantastique du roman. Ni l'une ni l'autre ne sont prétexte à faire passer le temps comme on a pu voir dans des tomes précédents. Tout est parfaitement imbriqué et donne une histoire de qualité.

A qui faire confiance? Qui est à la tête de ce complot? Pourquoi?

Cependant, je regrette encore et toujours ces scènes de sexe plus qu'explicites. Sont-elles vraiment nécessaires? Non.

Aurais-je tout de même lu le livre si elles n'y étaient pas? Oui.

Si je voulais lire du pornographique (parce que là franchement nous avons largement dépassé l'"érotisme"), je choisirais un livre pornographique. Ce n'est définitivement pas le cas.

En espérant que l'auteur se calme un petit peu de ce côté dans le prochain tome, je ne doute pas un seul instant que le prochain opus nous réserve encore de très belles surprises.

 

Publié dans Bit lit

Commenter cet article