Succubus Nights - Richelle Mead

Publié le par Czar

http://www.livraddict.com/biblio/couverture/couv11959457.jpg

 

>***/5

 

Résumé:

L'amour, ça fait mal. Et nul ne le sait mieux que Georgina Kincaid, à qui il suffirait d'embrasser son petit ami pour le vider de sa force vitale. Car Georgina est un succube, un démon qui tire son pouvoir du plaisir des hommes. C'est vrai qu'il y a des compensations plutôt sympas : elle peut changer de corps à volonté et elle est immortelle. Mais ne pas pouvoir roucouler avec le seul homme qui l'accepte comme elle est, c'est trop injuste ! Dans la librairie où elle travaille, c'est aussi un peu chaotique. Son collègue Doug a un comportement pour le moins étrange et Georgina soupçonne quelque chose de bien plus démoniaque qu'une overdose d'expressos. Et voilà que son meilleur ami immortel, un incube irrésistible, l'appelle sur une mission de séduction plus que délicate. Une fois encore, Georgina va devoir remuer le ciel et l'enfer, et vite !

 

Mon avis :

Me voilà repartie dans les aventures de Georgina Kincaid, libraire et succube.

J'avais beaucoup beaucoup aimé le premier tome, je dois dire j'ai moins apprécié le second.

Les personnages sont toujours aussi bien tant au niveau caractère que dans l'action...

Mais justement, l'histoire elle, prend trop de temps à bouger. J'ai trouvé, même si finalement j'ai bien aimé en général, que l'intrigue ne prenait pas son envol.

La première moitié (voire les deux tiers du roman) sont plutôt mortels, au sens propre du terme : on a l'impression de patauger dans une mare de routine, de ragots de voisinage, de vieux copains, et d'une relation platonique, qui, nous aussi nous tape sur les nerfs.

HEUREUSEMENT, l'histoire finit par trouver son vilain, on nous balance un peu de sang, de sexe et de rock n' roll.

Cela, j'ai envie de dire, sauve la mise mais de peu!

Donc oui, l'auteur se rattrape, et je sais que je lirai le troisième tome, mais je n'en fais plus une priorité.

Dommage, car Georgina m'amuse toujours autant^^

 

 

Publié dans Bit lit

Commenter cet article